Panier  

Aucun livre

Expédition 0,00 €
Taxes 0,00 €
Total 0,00 €

Les prix sont TTC

Panier Commander

PayPal

Lettre d'information

Les préliminaires de la guerre : prolégomènes à la lecture du premier livre de Thucydide de Gauthier Liberman

Flux RSS

Aucun flux RSS ajouté

Byzance, Constantinople, Istanbul

Byzance, Constantinople, Istanbul

Velmans, Tania.

En français, Hors collection, Imprimerie Nationale Editions,
2008, 24 x 33, 416 pages, relié.
Neuf, 9782742774890.

Plus de détails

En solde ! 83,70 € TTC

111,60 € TTC

(remise de 25 %)

CLA-151111-18

1 exemplaire disponible

Attention : dernier exemplaire disponible !

Ajouter au panier

Programme de fidélisation En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 16 points de fidélité. Votre panier totalisera 16 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,80 €.


Auteurs : Tania Velmans (direction de l'ouvrage), Vittorio Franchetti Pardo, Eugenio Russo, Mauro della Valle, Çidgem Kafescioglu, Giovanni Curatola, Roberto Cassanelli.

Tania Velmans, recouvre un très large spectre, allant du IVe au XIXe siècle, de la Byzance constantinienne à l’Istanbul de l’ère industrielle. Chaque étude, avec un angle de vision aigu, sonde les différentes strates de développement de la « Ville des villes », depuis sa fondation, sur la côte européenne de la Propontide, et l’édification de ses premiers monuments. L’activité constructive et artistique des souverains, empereurs byzantins ou sultans ottomans, a connu une effervescence et un faste sans précédent. L’immense profusion d’églises, de basiliques, de cathédrales, de chapelles ou de mausolées atteint son apogée à l’époque byzantine avec les églises Saint-Jean-de-Studius, Saint-Polyeucte, Saints-Serge-et-Bacchus et, bien sûr, Sainte-Sophie... La période ottomane déploie une égale créativité. Dans un premier temps, l’architecture religieuse transforme en mosquées des églises préexistantes, sans altérer leur structure mais en y ajoutant des minarets cerclés de balcons : ainsi à Sainte-Sophie. Peu à peu, mosquées ou complexes monumentaux comprenant médersas, hospices et écoles, dont les sultans sont les commanditaires, surgissent. Les mosquées de Bayezid II et de Sélim Ier, les constructions de Sinan, auquel le nom de Soliman est indissolublement lié, marquent Constantinople de leur beauté. La décoration intérieure est chatoyante — que l’on pense aux panneaux d’Iznik ornant de bleu et de rouge corail les mihrabs de la mosquée de Sokollu Mehmed  Pacha ou de la Selimiye, ou aux médaillons et frises calligraphiés. Au XIXe siècle, maintes réformes, maintes transformations urbaines confèrent à l’architecture, souvent décriée mais ancrée dans la reviviscence ottomane, un nouvel essor. Les voyages au Levant, en particulier à Istanbul, facilités par les nouvelles liaisons maritimes et ferroviaires, contribuent à nourrir le mythe de la ville au « passé immuable », rayonnant d’une beauté profonde, d’une inépuisable vitalité. Théophile Gautier l’écrira à l’un de ses amis : « Je me sens mourir d’une nostalgie d’Asie Mineure » …

  • 10. Etat : Neuf
  • 09. ISBN : 9782742774890
  • 08. Façonnage : relié
  • 07. Pagination : 416 pages
  • 11. Poids (g) : 3281
  • 06. Hauteur (cm) : 33
  • 05. Largeur (cm) : 24
  • 04. Année d'édition : 2008
  • 03. Editeur : Imprimerie Nationale Editions
  • 02. Collection : Hors collection
  • 01. Langue : en français
  • 00. Auteur : Velmans, Tania

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.