Reférence :: EDCAL10-01

Éditeur :: Éditions Calepinus

P. Papinius Statius : Silvae. Stace : Silves. Édition et commentaire critiques de Gauthier Liberman

Commentaire(s): 0

P. Papinius Statius - Stace. En latin, Paris, Calepinus, 2010,16 x 24, 546 pages, broché.Première édition tirée à 200 exemplaires, numérotée de I à LX : hors commerce. Numérotée de 1 à 140 dans le commerce.Neuf, 9782951775947

Prix 55,92 €
Détails
Disponible
Toutes les meilleures ventes
L'Urbanisme dans la Grèce antique
  • L'Urbanisme dans la Grèce antique

L'Urbanisme dans la Grèce antique

CLG-050421-01
Note 

Martin, Roland

En français,
Editions A. et J. Picard, 1956,
22,5 x 28, 304 pages dont 64 figures
+ XXXII planches N&B, broché, occasion.
Bon état.
Protégé par un rhodoïd collé transparent.

40,00 €
TTC
Quantité
Disponible

 

Garanties de sécurité

 

Politique de livraison

 

Politique de retours

Description

Dans son ouvrage sur l'agora grecque, paru en 1951, R. Martin ne s'était pas contenté de décrire les formes architecturales de l'agora ; il s'était efforcé d'en définir la fonction et d'en retracer l'évolution dans le cadre d'une histoire de la cité grecque (voir mon compte rendu dans cette revue, t. XXXI, 1953, pp. 703-705). On peut faire les mêmes remarques au sujet du livre sur l'urbanisme dans la Grèce classique. Ici encore, le point de vue est celui de l'historien qui met le développement de l'urbanisme en rapport avec la vie de la cité.

L'ouvrage se divise en trois parties. La première est consacrée aux principes et règlements. Les idées des anciens sur l'installation des villes sont étudiées à la lumière des théories d'Hippodamos de Milet, d'Hippocrate, de Platon et d'Aristote. A l'époque hellénistique, théorie et pratique se rejoignent et les conceptions des architectes de cette période nous sont connues par l'ouvrage de Vitruve. La ville se définit, non par le chiffre de sa population ou par son aspect extérieur, mais par les fonctions qui lui sont assignées. R. Martin l'a bien montré en examinant les fonctions de la cité grecque, fonctions de nature défensive, politique, administrative, religieuse et économique, et en étudiant les conditions qui ont présidé à la formation des villes. Le chapitre suivant, consacré aux règlements d'urbanisme, offre, à mon avis, un des exposés les plus intéressants et les plus originaux de tout l'ouvrage. Les rapports entre les particuliers et l'État ont posé à toutes les époques des problèmes difficiles à résoudre et la réglementation adoptée dans les villes grecques est à cet égard fort instructive. Le témoignage le plus important est une inscription de Pergame que R. Martin a traduite et commentée. C'est tout un aspect de la vie de la cité qui se reflète dans un document de ce genre. On voit le législateur se préoccuper des conflits en matière de mitoyenneté, se soucier de l'entretien des rues et du fonctionnement du service des eaux. La réglementation sur ce dernier point est particulièrement sévère ; elle montre l'importance de l'alimentation en eau dans la vie de la cité.

Les problèmes de l'urbanisme architectural sont étudiés dans la seconde partie. Dans les villes grecques antérieures aux guerres médiques, le plan semble établi en tenant surtout compte des nécessités locales.

C'est à Milet, lors de la reconstruction de la cité au Ve siècle, que l'on constate pour la première fois l'application de règles précises qui aboutissent à l'élaboration d'un plan d'ensemble, au tracé parfaitement régulier. Les conceptions philosophiques de l'école ionienne sont à l'origine de cet urbanisme fonctionnel, dont l'influence va se faire sentir en Grèce et en Asie Mineure. Hippodamos de Milet a beaucoup contribué à la diffusion des idées de l'école milésienne. On peut voir l'application de ces principes dans le tracé du Pirée, dans le plan d'Olynthe, de Priène, de Magnésie du Méandre et d'Alexandrie. A l'urbanisme fonctionnel des Milésiens s'oppose l'urbanisme monumental, représenté essentiellement par l'exemple de Pergame. Il ne s'agit plus cette fois d'un plan d'ensemble, mais d'une création progressive, où les masses architecturales s'adaptent admirablement aux lignes du paysage. R. Martin croit découvrir l'origine de cet urbanisme monumental en Carie, dans des villes comme Halicarnasse et Alinda, dans des sanctuaires comme ceux d'Arté- mis à Amyzon, de Zeus à Labranda et à Mylasa, et il pense que les dynastes cariens eux-mêmes se sont inspirés de l'architecture de Persépolis. On peut suivre l'influence des grandes tendances de l'urbanisme grec dans les villes de l'époque hellénistique, mais, dans de nombreux cas, ces villes n'ont pas été suffisamment explorées ou elles ne nous sont connues que par des constructions de la période romaine ou byzantine.

Il restait à étudier la structure même de la cité et ses éléments constitutifs. La matière de cette troisième partie est répartie en trois chapitres, où sont examinés successivement les éléments de structure générale, remparts, quartiers et rues, l'habitat et les centres de la vie publique, centres religieux, politiques et administratifs, édifices gymniques et théâtres. Le souci de clarté, qui a présidé à l'ordonnance de tout l'ouvrage, a permis à R. Martin de dominer un sujet fort vaste et de le présenter au lecteur d'une manière pleinement satisfaisante. Mais on doit surtout louer l'auteur d'avoir donné à son étude des bases solides, en se fondant sur des données aussi précises que possible et en se méfiant des conceptions théoriques, dont les historiens de l'urbanisme antique s'étaient souvent contentés. On peut dire que R. Martin, en partant de ces principes, a renouvelé entièrement la question et qu'il nous apporte sur l'urbanisme grec l'ouvrage fondamental qui nous manquait jusqu'à présent.

De nombreux plans et une abondante illustration augmentent encore l'intérêt de cette belle publication. Il ne serait pas inutile, dans une seconde édition, d'ajouter sur certains plans quelques indications qui en faciliteraient la lecture. On pourrait aisément corriger quelques fautes d'impression. Page 59, dans la législation relative aux fontaines, lire « dégradation » ; p. 85, renvoyer, à la planche II, 3 ; p. 90, 1. 6, je suppose qu'il s'agit du temple C ; p. 131, n. 2 et p. 144, n. 1, lire Kaehler ; p. 148, 1. 2, lire « Timothée » et p. 222, n. 1, Rider. P. 97, à propos de la remarque de Pausanias sur la place publique d'Élis, il conviendrait de renvoyer à la p. 269, où la traduction du texte est citée en note. — Léon Lacroix.

Lacroix Léon. Martin (Roland). L'urbanisme dans la Grèce antique, . In: Revue belge de philologie et d'histoire, tome 36, fasc. 1, 1958. Antiquité — Oudheid. pp. 165-167.

Fiche technique
CLG-050421-01
1 Livre
2021-04-05

Fiche technique

Auteur
Martin, Roland
Langue
en français
Editeur
Editions A. et J. Picard
Année d'édition
1956
Largeur (cm)
22.5
Hauteur (cm)
28
Pagination
304 pages dont 64 figures + XXXII planches N&B
Façonnage
broché
État
occasion
Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

L'Urbanisme dans la Grèce antique

L'Urbanisme dans la Grèce antique

Martin, Roland

En français,
Editions A. et J. Picard, 1956,
22,5 x 28, 304 pages dont 64 figures
+ XXXII planches N&B, broché, occasion.
Bon état.
Protégé par un rhodoïd collé transparent.

Donnez votre avis
12 autres livres dans la même catégorie :

Reférence :: HA-130314-03

Éditeur :: Garnier Frères

Histoire de la Grèce ancienne

Commentaire(s): 0

►Dunan, Maurice En français, Paris, Garnier Frères, libraires-éditeurs, 1890, 11,5 x 18, 392 pages, relié, occasion.Bon état, demi percaline verte foncée. Plat recto avec un manque de papier. Très bon état intérieur.

Prix 25,00 €
Détails
Disponible

Reférence :: CLG-191108-01

Éditeur :: Aubier

Pensée grecque, culture arabe

Commentaire(s): 0

Le mouvement de traduction gréco-arabe à Bagdad et la société abbasside primitive (IIe-IV/VIIIe-Xe siècles)Gutas, Dimitri En français, Aubier, 2005, 13,5 x 22, 340 pages, broché. Neuf, 9782700734157

Prix 26,92 €
Détails
Produit disponible à la commande

Reférence :: HA-260914-01

Éditeur :: Payot

Démosthènes et la fin de la démocratie athénienne

Commentaire(s): 0

►Cloché, Paul En français, Bibliothèque historique, Payot, 1957, 14 x 23,5, 334 pages, broché, occasion. Bon état. Couverture défraîchie. Marques de pli aux coins. Une carte : La Grèce, L'Egée et L'Asie Mineure Occidentale en double page 8 et 9.

Prix 12,00 €
Détails
Disponible

Reférence :: RMG-190918-01

La Grèce antique. Entretiens sur les origines et les croyances

Commentaire(s): 0

► Lefèvre, André En français, Bibliothèques des sciences contemporaines, Paris, Librairie C. Reinwald. Schleicher Frères éditeurs, 1900, 12 x 18,5, 463 pages, relié, occasion. Bon état. Skyvertex vert sombre. Filets d'encadrements gaufrés sur les plats. Collection, titre et imprimeurs imprimés or sur le dos.

Prix 30,00 €
Détails
Disponible

Suivez-nous sur Facebook