Reférence :: EDCAL10-01

Éditeur :: Éditions Calepinus

P. Papinius Statius : Silvae. Stace : Silves. Édition et commentaire critiques de Gauthier Liberman

Commentaire(s): 0

P. Papinius Statius - Stace. En latin, Paris, Calepinus, 2010,16 x 24, 546 pages, broché.Première édition tirée à 200 exemplaires, numérotée de I à LX : hors commerce. Numérotée de 1 à 140 dans le commerce.Neuf, 9782951775947

Prix 55,92 €
Détails
Disponible
Toutes les meilleures ventes
Le théâtre médiéval profane et comique : La naissance d'un art
  • Le théâtre médiéval profane et comique : La naissance d'un art

Le théâtre médiéval profane et comique : La naissance d'un art

MA-110414-01
Note 

►Aubailly, Jean-Claude

En français,
Thèmes et textes,
Larousse Université, 1975,
11 x 17, 207 pages, broché, occasion.
Correct. Couverture défraîchie, bords frottés.
Bon état intérieur, papier légèrement jauni.
9782030350287

5,00 €
TTC
Quantité
Rupture de stock

 

Garanties de sécurité

 

Politique de livraison

 

Politique de retours

Description

C'est du neuf. La table des matières déjà révèle des soucis autres que descriptifs :

Introduction.
1 : « Le théâtre profane avant la guerre de Cent Ans ».
 2 : « Les conditions d'un théâtre bourgeois et populaire ».
 3 : « Les premières manifestations d'un théâtre populaire spontané ».
 4 : « Vers un théâtre organisé ».
 5 : « La farce médiévale : évolution et structures ».
 6 : « Les structures de la sottie ».
 7 : « Le message du théâtre populaire et bourgeois ».
Conclusion : une image de la société en mouvement.

Tout d'abord, remarquons que tout le théâtre profane français médiéval ne sera pas étudié : on ne parlera pas de la moralité qui est profane, mais non comique et qui nécessiterait une étude préalable, non seulement de la sottie, mais aussi du mystère. En vedette, le théâtre arrageois du XIIIe s. Il sera pourtant sans influence sur les farces du XVe s. Toutefois, loin de le négliger, M. Aubailly soumet le Jeu de saint Nicolas à une méthode excellente préconisée par Albert Henry : la recherche des unités scéniques correspondant aux mansions. En particulier, notons cette explication de la phase épique du Jeu : ce serait un hommage aux chrétiens morts en Espagne, au Portugal ou en Palestine lors de la précédente croisade. Autre sujet religieux traité selon le mode profane : Courtois d'Arras, très bien commenté. Il en est de même des pièces d'Adam de la Halle, surtout de Robin et Marion qui, lui aussi, consiste en une adaptation à la scène d'une œuvre littéraire préexistante. La Feuillée « est la première œuvre vraiment personnelle et qui puise essentiellement sa matière dans l'actualité ». Pour une plus ample exégèse, M. Aubailly s'est effacé trop modestement devant Jean Dufournet. Notre auteur réussit à prouver qu'au XIIIe s. est né le monologue dramatique, genre profane qui s'épanouira au XVe. C'est l'essentiel de sa thèse : farces et sotties ont une ascendance deux fois séculaire, procèdent d'une évolution par paliers à partir du monologue où le jongleur joue son propre rôle ; ce dernier essaie ensuite de s'identifier à un tiers. Je crois utile de reproduire les termes bien pesés de cette conclusion : « C'est ainsi qu'apparaissent, d'une part, une littérature dramatique très localisée, conditionnée sociologiquement par le mécénat des grands bourgeois et qui, destinée à une élite, prend ses thèmes dans le fonds culturel de l'époque qu'elle essaie de rénover par le biais d'une transposition à caractère réaliste, et, d'autre part, une littérature dramatique plus populaire qui cherche péniblement à se dégager du genre narratif en empruntant ses sujets à la vie même, mais qui, outre le fait qu'elle n'a laissé que des pièces à une voix, se borne à traduire une psychologie du comportement, restant ainsi dans les limites du mime ». Plus d'une fois, M. Aubailly se préoccupe du public : il nous parle ici d'une élite, ailleurs du peuple. Je serais moins affirmatif, convaincu qu'il est difficile de savoir par le texte à quel public le drame médiéval est destiné : des scènes de mystères sont d'un pédantisme insupportable et pourtant le peuple ne les boudait pas !

In, Jodogne Omer. Cahiers de civilisation médiévale. 21e année (n°84), Octobre-décembre 1978. pp. 395-397.



Fiche technique
MA-110414-01

Fiche technique

Auteur
Aubailly, Jean-Claude
Langue
en français
Collection
Thèmes et textes
Editeur
Larousse Université
Année d'édition
1975
Largeur (cm)
11
Hauteur (cm)
17
Pagination
207 pages
Façonnage
broché
État
occasion
ISBN
9782030350287
Poids (g)
117
Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Le théâtre médiéval profane et comique : La naissance d'un art

Le théâtre médiéval profane et comique : La naissance d'un art

►Aubailly, Jean-Claude

En français,
Thèmes et textes,
Larousse Université, 1975,
11 x 17, 207 pages, broché, occasion.
Correct. Couverture défraîchie, bords frottés.
Bon état intérieur, papier légèrement jauni.
9782030350287

Donnez votre avis
12 autres livres dans la même catégorie :

Reférence :: MA-110414-03

Éditeur :: Librairie Garnier Frères

Œuvres complètes de Clément Marot revues sur les meilleures éditions, tomes I et II

Commentaire(s): 0

►Marot, Clément En ancien français, Classiques Garnier, Librairie Garnier Frères, 1931 - 1938, 12 x 19, LI + 570 pages - 475 pages, broché, occasion. Bon état. Non coupé. Bord des pages légèrement jaunies (tome I). Protégés par un papier cristal. Les 2 volumes.

Prix 30,00 €
Détails
Disponible

Reférence :: MA-151010-06

Éditeur :: Molière

Le Moyen Age

Commentaire(s): 0

► Colas des Francs, M. C. En français, Molière, 1997, 20 x 28, 154 pages, relié, occasion. Bon état, bas du dos un peu fatigué, 9782851995871

Prix 10,00 €
Détails
Disponible

Reférence :: AF-201110-02

Éditeur :: SEDES

Introduction à l'ancien français

Commentaire(s): 0

► Raynaud de Lage, Guy En français, Société d'édition d'enseignement supérieur, 1962, 12 x 19, 174 pages, broché, occasion. Correct, couverture défraîchie, papier un peu jauni, annotations éparses. 157 g

Prix 3,00 €
Détails
Disponible

Reférence :: MA-180608-09

Éditeur :: Editions du Seuil

Le Moyen Age

Commentaire(s): 0

Duby, Georges. En français, Histoire artistique de l'Europe, Editions du Seuil, 1995, 27 x 31, 395 pages, relié, occasion, 9782020173841.Très bon état, toilé éditeur gris, jaquette éditeur illustrée. Livre protégé par un plastique. 

Prix 66,00 €
Détails
Rupture de stock

Reférence :: MA-020608-13

Éditeur :: Skira

La peinture byzantine

Commentaire(s): 0

Grabar, André. En français, Les grands siècles de la peinture, Skira, 1953, 24,5 x 28,5, 200 pages, relié, occasion.Très bon état, livre protégé par un plastique.

Prix 30,00 €
Détails
Rupture de stock

Suivez-nous sur Facebook