Reférence :: EDCAL10-01

Éditeur :: Éditions Calepinus

P. Papinius Statius : Silvae. Stace : Silves. Édition et commentaire critiques de Gauthier Liberman

Commentaire(s): 0

P. Papinius Statius - Stace. En latin, Paris, Calepinus, 2010,16 x 24, 546 pages, broché.Première édition tirée à 200 exemplaires, numérotée de I à LX : hors commerce. Numérotée de 1 à 140 dans le commerce.Neuf, 9782951775947

Prix 55,92 €
Détails
Disponible
Toutes les meilleures ventes
Platon et l'art de son temps (arts plastiques)
  • Platon et l'art de son temps (arts plastiques)

Platon et l'art de son temps (arts plastiques)

PHA-190818-06
Note 

Schuhl, Pierre-Maxime

En français,
Bibliothèque de philosophie contemporaine,
Presses universitaires de France, 1952,
14,5 x 23, XXIV + 139 pages, broché.
Bon état. Dos insolé et bords de couverture.
Quelques rousseurs.

15,00 €
TTC
Quantité
Disponible

 

Garanties de sécurité

 

Politique de livraison

 

Politique de retours

Description

Quand Platon parle de peintres et de sculpteurs, il pense aux de son temps. Son époque était une période de crise et de M. Friedlaender a montré cet aspect de l'œuvre dans les pp. 138 à 145 de son Platon (1er volume). Mais le grand mérite de M. P.-M. Schuhl est d'avoir soumis à une étude la question des rapports entre Platon et l'art de son temps. Il nous montre de hardis novateurs s'engageant dans des voies puis des archaïsants s'efforçant de revenir à l'idéal de la grande époque. La position prise par Platon est nettement indiquée, avec textes à l'appui. Ceux-ci sont chaque fois traduits de façon mais sans lourdeur, replacés dans le contexte et commentés en des notes nombreuses où l'on retrouve, en grec, certains passages litigieux. Les rigueurs de Platon s'adressent surtout aux tendances modernes ; au surplus, il ne peut approuver que certaines formes d'art particulières. Le lecteur prendra surtout intérêt à l'interpéta- tion du fameux passage du Sophiste (235d-236C), qui permet à d'esquisser l'évolution de la sculpture depuis Polyclète et son canon (formes trouvées trop « carrées » ; formule plus élégante de Lysippe), puis l'évolution de la peinture, qui s'éloigne de l'art de Polygnote, simple dessin colorié (influence des innovations réalisées au théâtre pour la peinture des décors ; illusion de la réalité ; Apollodore, Zeuxis, Parrhasios). M. Schuhl se préoccupe avant tout de rechercher les causes de la sévérité de Platon : cette position du problème lui fait trouver, du coup, un principe d'unité pour tous les matériaux qu'il a accumulés dans l'espace restreint de son livre. Les raisons indiquées sont, avant tout, la défiance de Platon pour le changement en général (régime politique, jeux, ; l'influence des innovations artistiques sur les états d'âme des spectateurs (conception hippocratique du régime et du milieu) ; l'exemple de l'art égyptien, les caractères mêmes de l'art nouveau : analogue à l'habileté des sophistes, importance de l'illusion. La peinture d'Apollodore est comme une évocation magique (φάρ- μακον = couleur ; drogue, philtre). Ainsi, la magie de l'art est de la magie du verbe. L'esthétique de Gorgias est nettement fondée sur l'illusion. A cela devait nécessairement s'opposer moral et mathématique de Platon. M. Schuhl fait, en passant, allusion à Aristote (p. 36) et à la κάθαραις, mais le sens qu'il donne à la pensée du Stagirite est beaucoup trop vague : « une libération des passions ». Corneille déjà négligeait le τοιούτων qui détermine παθημάτων.
Avant l'appendice, l'exposé de M. Schuhl, n'atteint pas à cette forme synthétique que l'on réclame de toute conclusion. est constitué par des notes complémentaires sur divers sujets traités dans le corps du livre : les tendances archaïsantes à Athènes aux ive et ve siècles ; la notion de σκηνογραφικόν ; les origines de la perspective moderne ; l'expressionnisme dans les Mémorables (voir à ce sujet, DELATTE, Le troisième livre des souvenirs socratiques de Xénophon, Liège, 1933, chap. X, pp. 131-147), etc.
L'index de cet ouvrage de 123 pages couvre 40 pp. (mots grecs et latins ; noms propres ; choses et idées ; bibliographie). On s'étonnera peut-être de ne pas rencontrer le mot ήθος dans l'index. Les ouvrages anciens et modernes, cités dans la bibliographie, ont réellement été utilisés, comme en fait foi la table des renvois aux pages du livre. J. Meunier.

In Meunier Jules. P.-M. Schuhl. Platon et l'art de son temps (Arts plastiques). In: L'antiquité classique, Tome 5, fasc. 1, 1936. pp. 216-217.



Fiche technique
PHA-190818-06
1 Livre

Fiche technique

Auteur
Schuhl, Pierre-Maxime
Langue
en français
Collection
Bibliothèque de philosophie contemporaine
Editeur
Presses universitaires de France
Année d'édition
1952
Largeur (cm)
14.5
Hauteur (cm)
23
Pagination
XXIV + 139 pages
Façonnage
broché
État
occasion
Poids (g)
212
Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Platon et l'art de son temps (arts plastiques)

Platon et l'art de son temps (arts plastiques)

Schuhl, Pierre-Maxime

En français,
Bibliothèque de philosophie contemporaine,
Presses universitaires de France, 1952,
14,5 x 23, XXIV + 139 pages, broché.
Bon état. Dos insolé et bords de couverture.
Quelques rousseurs.

Donnez votre avis
12 autres livres dans la même catégorie :

Reférence :: EAG-110818-06

Éditeur :: Harvard University Press

Anabasis of Alexander. Books I-IV

Commentaire(s): 0

► ArrienEn grec et en anglais, Loeb classical library, Harvard University Press, 1999, 12 x 18,5, LXXXVI + 547 pages + 1 carte, relié, occasion. Très bon état. Toilé éditeur vert, titre gravé or sur le dos, monogramme gravé or sur le plat recto. Jaquette.  9780674992603

Prix 15,00 €
Détails
Disponible

Reférence :: LF-050920-01

Éditeur :: Librairie Nizet

La poésie religieuse de Clément Marot

Commentaire(s): 0

► Leblanc, P. En français, Méthode moderne d'humanités latines, Librairie Armand Colin 1966, 17,5 x 23,5, 237 pages, relié, occasion. Très bon état. Couverture éditeur cartonnée mauve, impression noire. Mention spécimensur la page de garde blanche.

Prix 15,00 €
Détails
Disponible

Reférence :: MA-090421-11

Éditeur :: Librairie Hachette

Chrestomathie du Moyen Age

Commentaire(s): 0

► Paris, G. - Langlois, E. En latin, Classiques français, Librairie Hachette, 1925, 10,5 x 15,5, XCIII + 568 pages, relié, occasion. Bon état. Demi toilé vert. Dos et plats avec motifs art déco. Titre imprimé or estompé. Papier intérieur jauni.

Prix 5,00 €
Détails
Disponible

Reférence :: LI-300620-04

Éditeur :: Les Belles Lettres

La Plaisante histoire du Gros

Commentaire(s): 0

► Manetti, Antonio En italien et en français, Bibliothèque italienne, Les Belles Lettres, 2020, 12,6 x 19,3, XXXII + 198 pages, broché. Neuf. 9782251450858 Éditions Les Belles Lettres · Antonio Manetti - La Plaisante histoire du Gros

Prix 24,00 €
Détails
Disponible

Reférence :: DLGM-260817-02

Éditeur :: Magnard

Invitation au latin d'Enée à César 4e et Grands commençants

Commentaire(s): 0

► Gason, Jacques - Lambert, Alain - Trézigny, Henri En français et en latin,Magnard Collèges, Magnard 1990, 18 x 26, 224 pages, relié, occasion. Reliure carton éditeur. Couverture imprimée, légèrement défraîchie, bon état intérieur, quelques annotations au crayon à papier.9782210474802

Prix 12,00 €
Détails
Rupture de stock

Suivez-nous sur Facebook